Sélectionner une page

Accueil

Pour garder Nokia en France,
signez la pétition !

Après un premier recul arraché par les salariés, Nokia veut toujours supprimer 986 postes sur les sites de Lannion (22) et Nozay (91), soit un tiers de ses effectifs en France. Les emplois supprimés seraient délocalisés essentiellement en Pologne et en Inde, mais aussi en Finlande et aux États-Unis.

Il s’agit d’une catastrophe sociale et d’une trahison des engagements de Nokia lors du rachat d’Alcatel-Lucent en 2016. Pourtant, Nokia n’a aucune difficulté économique et intervient dans un secteur stratégique. Surtout, avec le démantèlement du principal acteur développant en France la 5G, c’est notre souveraineté et notre sécurité nationale qui seraient remises en cause.